Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 6 et 8 février 2007

Pour y voir clair : le calendrier de production

À ce temps-ci de l’année, on fignole notre calendrier de production. C’est un aspect vraiment important pour le succès de la saison qui vient. Il s’agit d’un exercice de calculs et de prévisions, dans lequel on peut prendre les décisions de façon éclairée, en avance, plutôt qu’au pif quand on a les deux pieds dedans (très déconseillé d’ailleurs, surtout sur une ferme aussi diversifiée!).

Alors on choisit quelles parcelles accueilleront quelles cultures et quand, en suivant le plan de rotation déjà établi sur plusieurs années. On échelonne les dates de semis pour avoir des récoltes bien réparties, et des cultures qui profitent de la période qui leur convient le mieux. On calcule les quantités de plants nécessaires pour obtenir les récoltes souhaitées, et donc aussi les quantités de semences à commander. On prévoit les besoins en matière de fertilisation et de travail du sol pour chaque parcelle en fonction de la ou des cultures qu’elle accueillera. Comme ça on rend le travail à venir beaucoup plus efficace et satisfaisant.

Le succès de l’agriculture bio repose non seulement sur des pratiques culturales plus en harmonie avec la nature, mais aussi et surtout sur une compréhension profonde, une vision éclairée des interactions entre toutes les composantes de la ferme : le sol, les plants, les insectes, la fertilisation, le climat bien sûr, ainsi que les gens qui y travaillent, les équipements de travail et la machinerie, les objectifs de production et financiers, les besoins des partenaires, les compagnies de semences, etc. Toutes ces interactions forment un réseau complexe que notre calendrier de production nous permet de naviguer avec plus d’assurance et de satisfaction.

Les paniers d’été
Il est déjà possible de réserver votre part des récoltes de l’été 2007!
Les formulaires d’inscription sont disponibles au point de chute et éventuellement sur notre site web à www.jardinsdetessa.com
Notez que nous ajouterons un point de dépôt cette année, dans l’est, au café Touski. Plus de détails sur le formulaire.

Pousses pousses pousses
On est enchantés de la nouvelle salle de pousses. Ça travaille bien là-dedans!
Nous serons heureux de vous offrir de bonnes pousses vertes pour vous salades jusqu’au dernier panier d’hiver.

Lanttulaatikko :Gratin de rutabaga finlandais
Un gratin réconfortant pour les grands froids, assez riche pour être à la hauteur d’un repas de fête.

  • 1 gros rutabaga, épluché et coupé en cubes
  • Sel et poivre noir frais
  • 1 t. de chapelure fraîche
  • 2/3 t. de crème épaisse
  • 1 c. à table de mélasse claire ou de miel
  • ½ noix de muscade râpée finement
  • 2 oeufs
  • Préchauffer le four à 350 F. Pour cuire le rutabaga, faites bouillir une casserole d’eau et salez bien. Ajoutez le rutabaga et cuisez-le jusqu’à ce qu’il soit tendre. Égouttez-le en réservant l’eau de cuisson.
    Entre-temps, faites tremper la chapelure dans la crème pendant au moins 5 minutes. Pendant que le rutabaga est encore chaud, incorporez-le au mélange de crème et de chapelure. Au mélangeur à main ou au presse-purée et en ajoutant une partie de l’eau de cuisson réservée, formez une pâte homogène, ayant la consistance d’une bouillie épaisse. Incorporez la mélasse claire ou le miel, la noix de muscade et vérifiez l’assaisonnement. Laissez refroidir, puis incorporez les oeufs.
    Transvasez dans la cocotte ou le plat à gratin bien graissé, lissez le dessus et enfournez pendant une heure. Servez chaud.
    Donne 6 portions.

    Tiré de : Celia Brooks Brown, Cuisine végétarienne classique du monde, Modus vivendi, 2005, p.74.