Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 26 et 28 septembre 2006

On a fini la récolte des courges Buttercup, vendredi, à notre grande satisfaction. Il nous en reste en masse à ramasser, des courges, et on voudrait bien toutes les rentrer cette semaine, avant que le gel arrive. C’est qu’elles sont sensibles au froid, et une gelée subite peut facilement gâcher une récolte entière. Il s’agit donc de garder un rythme de travail efficace, visant à accomplir toutes les étapes avant la fin du compte à rebours. Parce qu’il n’y a pas que les courges qui attendent!
Il y a aussi les rutabagas et rabioles à récolter. Il y a en beaucoup cette année, des rabioles, et on espère bien que nos partenaires chéris sauront les apprécier à leur juste valeur! (On va vous aider avec des recettes éprouvées...!)

On commence à « fermer » les champs, c’est-à-dire que pour certains champs, les récoltes sont finies, on a détruit les plants et on a travaillé les planches, puis semé un engrais vert s’il-y a lieu, et maintenant on laisse le tout reposer jusqu’au printemps... tandis qu’on s’active ailleurs!

Fénix, indispensable membre de notre équipe, vient de quitter la ferme pour son congé de paternité. Notre coeur est avec lui et sa compagne Camille pour l’arrivée de leur deuxième enfant. On va tâcher de nous débrouiller en son absence.

Il y a deux fenouils dans le panier de cette semaine. C’est le temps de l’année où le fenouil est à son meilleur; fraîchement récolté, il apportera à votre cuisine son goût anisé.

Navets paysans à l’ancienne
Une recette d’une arrière grand-mère américaine, conservée paraît-il inchangée depuis plus d’un siècle ( la recette, pas l’aïeule!)

3 c. à table de beurre
1 petit oignon
1 lb de rabioles, pelées, coupées en bâtonnets de 2 pouces de long par ½ pouce de large environ.
1 tomate moyenne, pelée, épépinée et coupée en cubes
¼ c. à thé de sucre ou succanat (facultatif)
¼ c. à thé de tout-épices
1 c. à thé de sel
½ c. à thé de poivre noir fraîchement moulu
1 c. à table de persil

Faire fondre le beurre dans un chaudron moyen, sur un feu modéré. Y mettre l’oignon à revenir 5 minutes, puis ajouter les rabioles, la tomate, le sucre et les épices. Bien remuer. Cuire sous couvert, en remuant de temps en temps, jusqu’à tendreté (environ 15 minutes). Ajouter le sel et le poivre, et parsemer de persil.
Donne 4 portions.
Traduit de Greene, Bert, Greene on Greens, Workman Publishing, New York, 1984, p.174.

Fenouil irrésistible

2 bulbes de fenouil avec 2,5 cm (1po) de tige
1 t. d’eau ou de bouillon
1 c. à soupe d’huile
1 c. à soupe de farine de blé
1 c. à soupe de tamari
1 c. à thé de jus de citron
poivre frais
¼ de t. de feuilles de fenouil coupées finement

Laver et couper les bulbes en laissant 1 pouce de tige.
Les couper en deux et les placer dans un chaudron assez grand pour placer les fenouils côte à côte. Ajouter le bouillon et assaisonner.
Porter le fenouil et le bouillon à ébullition à feu moyen. Couvrir et laisser mijoter 10 à 15 minutes à feu doux ou jusqu’à ce que les bulbes soient tendres. Placer les bulbes de fenouil dans un plat.
Mélanger l’huile et la farine et épaissir le bouillon à feu moyen.
Napper le fenouil et le garnir avec les feuilles.
Donne 4 portions

Tiré de Frappier, Renée, Guide de l’alimentation saine et naturelle tome 2, éditions Asclépiade, Montréal, 1990, p.219.