Petites nouvelles des Jardins de Tessa: 20 mars 2006

Le grand mouvement du printemps se fait déjà sentir sur la ferme, et on peut dire que ça roule. L’entrepôt est vidé, il ne reste que nos précieuses patates de semences, qui remplissent le frigo. On les garde au frais pour ralentir leur germination, et s’assurer ainsi qu’elles gardent toute leur énergie pour un départ vigoureux une fois en terre.

On s’affaire aussi à semer les premiers transplants, pour les légumes qui profitent grandement d’une saison plus longue que ce que le Québec pourrait leur offrir en pleine terre: les poireaux, céleris-raves et oignons, qui seront suivis de peu par les légumes-fruits: tomates, poivrons, aubergines... Tous ces bébés-légumes prendront naissance dans notre beau terreau-maison, fait du compost de notre ferme.

On travaille aussi à la construction de la bâtisse attenante à la serre, qui inclura un espace de travail / salle de production pour les pousses en hiver, une chambre pour héberger la visite et peut-être des employés, de l’espace de rangement qui ne sera pas de trop, et une salle de préparation du terreau.

La fin de l’hiver
C’est la dernière livraison de l’hiver, et on voudrait vous remercier pour votre support. L’hiver, avec son rythme différent, nous donne l’occasion (à Frédéric et Yoana) de nous rendre plus régulièrement au point de chute, et ça a été un réel plaisir de pouvoir vous rencontrer, et d’en profiter pour un brin de jasette par-ci par-là...

Purée de courge rôtie au cari
Un délice à l’indienne. Courge et cari de Madras prennent ensemble une saveur qui rappelle... le sirop d’érable!

  • Courge d’hiver orange et sucrée, au choix : Butternut, Buttercup, et peut-être même un peu de citrouille dans le mélange...
  • Cari de Madras
  • Sel
  • Huile d’olive ou ghee
  • Quelques gouttes d’huile de sésame rôtie

Enfourner une ou plusieurs courges au four, en moitiés ou encore entières. Faire cuire à 350 une quarantaine de minutes, ou jusqu’à ce que la chair soit bien fondante.
Retirer les pépins s’il y a lieu, et évider la chair à l’aide d’une grosse cuiller en métal. Mettre le tout dans un bol, ajouter huile ou ghee, sel, et poudre de cari au goût (j’en mets une bonne cuiller à thé comble pour une Butternut).
Mettre en purée et servir chaud en accompagnement.

La grosse Spunta
Les patates de cette semaine sont d’une variété à l’essai pour la première fois cette année. Le cultivar se nomme Spunta, et il porte plusieurs similarités avec la Yukon Gold. Donnez-nous vos commentaires de gourmets!

Purée de céleri-rave et de pommes de terre
Ce mélange donne une purée succulente, qui peut être servie comme à-côté ou donner une nouvelle allure au traditionnel pâté chinois.

  • 2 livres de patates à bouillir
  • 1 céleri-rave, pelé
  • Sel et poivre frais
  • Environ ½ t. de lait, crème ou eau de cuisson, réchauffé
  • 4 à 8 c. à table de beurre

Couper les légumes séparément en gros morceaux. Les mettre chacun dans un chaudron, couvrir d’eau, et ajouter ½ c. à thé de sel. Porter à ébullition puis baisser le feu et cuire jusqu’à tendreté (environ 15 minutes pour les patates et 10 minutes pour le céleri-rave). Drainer, en gardant le bouillon pour la purée ou pour faire une soupe. Passer le tout à la moulinette ou écraser à la main, en ajoutant le liquide de votre choix à la purée au fur et à mesure. Assaisonner de poivre et de sel et mélanger le beurre avec le tout.