Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 4-5-6 juillet 2017

Chaleur et lumière où êtes-vous?
Enfin un peu de lumière cette semaine pour alimenter nos légumes. Ils ne seront pas fâchés de ces quelques rayons de soleil qui leurs permettra de transformer l'énergie solaire en nourriture (photosynthèse). Nous souhaitons également que le soleil reste avec nous au moins 3 jours car nous avons pris un peu de retard en ce qui concerne le sarclage mécanique et manuel. Nous devons attendre que le sol soit bien ressuyé avant d'entrer dans les champs avec la machinerie car sinon, nous risquons de compacter le sol. Un sol compacté est anaérobique, les racines des plantes n'y pénètrent plus, l'eau non plus, les organismes vivants y sont moins nombreux. C'est un peu comme un sol mort. Nous travaillons très fort pour avoir un sol meuble et en santé alors nous évitons d'entrer au champ avec les tracteurs lorsque la terre est mouillée.

Des engrais verts pour remplacer le sarclage
La semaine dernière, Frédéric et Michaël ont semé un engrais vert de raygrass, dans les allées de courges et d'oignons hâtifs. Dans les courges nous procédons de la sorte car les courants des plantes deviennent très longs et il nous est impossible de sarcler mécaniquement ceux-ci. Le raygrass semé assez dense entre les entre rangs nous permet d'éviter de sarcler et de gérer la mauvaise herbe puisque le raygrass prend toute la place. Dans les oignons hâtifs, qui sont plantés sur du paillis de plastique, nous avons recourt à cette pratique car il est très difficile de sarcler mécaniquement sans endommager les plastiques et le feuillage des oignons. En semant du raygrass dans les entre-rangs, nous pallions à ce problème. De plus, ces engrais verts permettent de nourrir le sol car ils ne sont pas récoltés mais ils restent au sol. Vive les engrais verts!

Les tomates
Avec le beau soleil de lundi, Véro et Helen ont réussi à passer une autre corde dans les tomates. Comme les tomates sont très sensibles à la maladie et qu'elles sont un des légumes vedette de la saison, il faut éviter de les manipuler par temps humide. Nous tuteurons les tomates afin que les plants soient mieux ventilés donc moins exposés à la maladie. Le tuteurage rend aussi la récolte beaucoup plus facile et plaisante. On commence à voir de petits fruits verts. Youhou!

Vert ou violet ?
Dans le panier cette semaine, vous trouverez 3 petites boules un peut étranges de couleur verte ou violette. Ce sont les fameux et délicieux choux-rave. C'est un légume de la famille du chou qui a un goût très doux, entre le chou, le radis, la rabiole.
Il se mange préférablement cru tout simplement. On peut le faire en crudités, en salade râpé, ou agrémenter un salade avec de petits morceaux.

Rémoulade de choux-rave
2 choux-rave
4 gousses d'ail, pressée
2 c.à soupe de mayonnaise
4. c. à thé de moutarde de Dijon
1/4 de tasse d'huile d'olive
3 c. à soupe de jus de citron
Sel, poivre

Préparer la vinaigrette directement dans le bol de service. Presser l'ail, ajouter la mayonnaise, la moutarde, l'huile, le jus de citron, ainsi que le sel et poivre au goût. Bien mélanger. Peler le chou-rave, puis le trancher finement avec une mandoline, ou le râper à l'aide d'une râpe à larges entailles et ajouter dans la vinaigrette. Bien mélanger.
Vérifier l'assaisonnement et servir.
Réf.: www.soscuisine.com

Chou-rave poêlé
Faire mijoter le chou-rave coupé en bâtonnets à feu doux dans une poêle avec de l'huile d'olive ou du beurre jusqu'à tendreté (avec un couvercle). Sur la fin, ôter le couvercle et faire dorer à feu moyen quelques instants. On peut finir en ajoutant un peu de persil. On obtient un accompagnement tendre au goût délicat. Servir avec une viande, par exemple de l'agneau qui se marie très bien avec.
Réf.: www.marmiton.org