Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 28-29-30 juin 2016

Transplanter au bon moment…
La semaine dernière, la gang a transplanté les brocolis #2 et les choux à Stanbridge. Malgré une semaine très chaude, nous avons eu de la pluie, la nuit suivant la transplantation. Ouf, quel soulagement car les brocos et les choux préfèrent la fraîche à la chaleur et le sol était sec. Bon timing!

Chaleurs et ravageurs
Avec le temps chaud des derniers jours, nous avons vu apparaître certains ravageurs dans nos cultures comme la chrysomèle rayée du concombre, le scarabée japonais, la chrysomèle du rosier et la doryphore communément appelée « bibitte à patate ». Pour le moment, c’est cette dernière qui nous préoccupe car elle a commencée à pondre dans les plants d’aubergines (même famille que la pomme de terre). Un suivi rigoureux est de mise car les larves de doryphore sont nombreuses et gourmandes et elles peuvent défolier un plant en peu de temps. Nous devons intervenir rapidement et régulièrement. Nous avons donc désigné Julie, Florence et Helen comme chasseresses principales des doryphores. La chasse consiste à repérer les œufs et les larves et à les écraser (ça jute orange partout sur les doigts, c’est génial!). La meilleure partie consiste à arracher la tête des spécimens adultes. Ça prend du courage mais elles sont fortes les filles. Ayez une petite pensée pour elles lorsque vous recevrez vos aubergines…

Le renchaussage
La semaine dernière, Frédéric a renchaussé les pommes de terre et les poireaux. Pour les patates, le renchaussage a pour but de
recouvrir de terre les tubercules qui commencent à grossir pour ne pas qu'ils manquent de terre. Autrement, si les plants sont déterrés ils verdissent et altèrent la qualité de la pomme de terre. Pour le poireau, le renchaussage consiste à enterrer la base du plant pour former un long fût blanc à l’abri de la lumière. On renchaussera plusieurs fois durant la saison.

Basilic
Cette semaine, nous vous offrons un généreux bouquet de basilic dans votre panier. Vous pouvez le transformer en pesto (voir recette sur notre site web 2-4 juillet 2013), le faire sécher, et même en faire de la glace au basilic (15-17 juillet 2014). Pour le conserver, vous pouvez le mettre au réfrigérateur dans un sac en plastique les pieds dans l’eau. Certains disent qu’il se conserve bien sur la table comme un bouquet de fleur (dans un vase, les tiges dans l’eau). Voir ci-bas, notre suggestion de recette.

Chou-rave vous le reconnaissez?
Pour les nouveaux partenaires qui ne seraient pas familiers avec le chou-rave, c’est la petite boule verte ou mauve que vous retrouvez dans votre panier cette semaine. À mon humble avis, il est de loin meilleur cru. Pour des recettes, faites une recherche à partir de notre site internet.

Kale et bette-à-carde
Pour des idées recettes, faites une recherche à partir de notre site internet.

Congélation des légumes
Quelques-uns d’entre vous avez demandé de l’info sur la congélation des légumes. Il y a plusieurs bons sites web à ce sujet dont : www.canalvie.com, www.consommerdurable.com et un très bon livre qui s’intitule : Guide Bernardin de mise en conserve domestique qui vous explique de A à Z les procédures de congélation et qui donne également plusieurs recettes. Il se trouve dans tout bon Canadian Tire.

Idée-repas : du pesto, un goût de frais
Pour un repas vite préparé, on peut hacher du basilic et de la fleur d’ail (en y ajoutant un peu d’huile d’olive, pour que le mélange prenne la consistance d’une sauce) et servir ce pesto sur des pâtes, des pommes de terre à la vapeur, sur du poisson ou du poulet, et pourquoi pas pour remplacer la sauce tomate sur une pizza! On peut aussi mélanger le pesto à des légumes cuits vapeur. Il en rehausse admirablement le goût.