Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 15-16-17 septembre 2015

Hourra de la pluie!
Autant nous en avons eu marre de la pluie à un certain moment, là, nous l’apprécions grandement. Avec les journées très chaudes des dernières semaines, le sol était plus que sec et les dernières transplantations (laitues et épinards) en avaient grandement besoin. Ils ont fait un bond de croissance, à notre grand bonheur. En espérant qu’ils se rendent à maturité avant les premiers gels.

Des records dans les poivrons
Nos poivrons continuent à produire, encore et encore. Les plants sont gorgés de fruits et toutes ces belles couleurs attirent l’œil et attise l’appétit. Il est difficile de passer à côté des plants sans en croquer un. C’est une bonne nouvelle pour vous car il y en a plusieurs dans le panier cette semaine. Pour ceux et celles qui voudraient s’en faire des provisions, nous en vendons aussi à la caisse (à 30$). Vous pouvez nous passer votre commande par courriel.

La fin des haricots et des courgettes
Pour moi, (et vous aussi j’en suis certaine) c’est avec un petit pincement que je ferai mon deuil de ces bons légumes. Comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Pour les cueilleurs, c’est sûrement un soulagement. Ce sont 2 cultures qui sollicitent patience, endurance et travail dans des postures difficiles. Merci à toute l’équipe pour son assiduité lors de ces récoltes.

Choux-fleurs, brocolis et romanesco perturbés par la chaleur tardive
Malgré un début d’implantation presque parfait au niveau de la température, la chaleur et le temps sec des dernières semaines a stressé ces trois crucifères. Cela se traduit par des fruits inégaux, un peu bizarres au niveau de la forme et pour les choux fleurs, un blanc pas trop blanc. Les légumes de la famille du chou sont des cultures de climat plutôt frais. C’est la raison pour laquelle on en cultive surtout au printemps et à l’automne et seulement une fois durant l’été. Malgré tout, ils se laissent très bien manger.

La récolte des courges au programme
La semaine passée, nous avons coupé les queues des courges d’hiver. On coupe les queues et on laisse sécher le fruit au champ. Le séchage de la queue est bien important afin d’éviter la pourriture de celle-ci à l’entreposage. Les courges sont magnifiques et d’un beau calibre. Il y en aura dans le panier très prochainement.

Chou-fleur ou romanesco au four
L’an dernier, nous avons découvert cette façon d’apprêter les choux-fleurs et les romanesco et nous en mangions comme des chips. Super simple : verser une petite quantité d’huile de tournesol dans un grand bol, y ajouter du sel, des fines herbes de votre choix (marjolaine origan, estragon, basilic, etc.) et bien mélanger. Ajouter les fleurons de romanesco ou de chou-fleur dans l’huile aromatisée, et bien brasser pour que tous les fleurons soient bien enrobés. Mettre au four à 350, environ 20 minutes ou jusqu’à ce qu’on puisse y insérer une fourchette. Déguster.

VISITE DE FERME CE DIMANCHE
Dimanche le 20 septembre, de 10h à 16h vous êtes cordialement invités à venir nous visiter. Venez en famille, avec des amis, des collègues, vos voisins,… Apportez votre lunch, des vêtements appropriés selon la température ainsi que votre maillot de bain si le temps s’y prête. Nous ferons des récoltes en avant-midi et notre traditionnelle tournée en tracteur après le pique-nique. Si possible, une confirmation de votre part serait grandement appréciée.