Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 8-9-10 septembre 2015

Les récoltes de fin de saison s’amorcent...
Wow! Une récolte de patates qui se fait début septembre et se termine en 2 jours, c’est un record. Est-ce heureux ou malheureux, difficile à dire. Nous sommes bien contents d’avoir pu récolter nos patates par temps sec car cela évite beaucoup de pertes à l’entreposage. Par contre, une récolte aussi hâtive (maladie oblige) signifie un calibre plus petit et un rendement en dessous des moyennes des Jardins. Cette année, nous en aurons juste assez pour les paniers et si peu, sinon pas du tout, à vendre aux commerçants. C’est un des avantages d’être partenaire. Et somme toutes, bien qu’elles soient plus petites, elles sont belles et bonnes, n’est-ce pas ce qui importe ?

L’échalote grise, française, sèche…
Ça vous dit quelque chose ? Ceux et celles d’entre vous qui sont partenaires depuis quelques années connaissent bien l’échalote française (ou grise ou sèche). C’est ce petit bulbe qui ressemble à un oignon mais dont le goût est beaucoup plus délicat. Nous venons tout juste d’en terminer la récolte, quelques heures avant la pluie, qui d’ailleurs à fait beaucoup de bien à nos cultures. Comme pour les patates, la récolte c’est fait en 2 jours sous un soleil puissant et une chaleur accablante. Pas facile pour la gang mais bon pour les échalotes.

Des poireaux au menu
Youhou!!! Premiers poireaux de la saison cette semaine. On y trouve parfois quelques trous de chenille mais beaucoup moins que l’an passé. Grâce à Sophie, notre agronome, et son suivi rigoureux, nous avons réussi à mieux contrôler la teigne. Nous en sommes bien heureux car cette petite bibitte peut faire de gros ravages dans les cultures d’alliacées.

La fin des cantaloups
Et oui, toute bonne chose à une fin. La canicule des dernières semaines aura eu raison de ces petits délices oranges. En espérant que vous vous soyez régalés autant que Frédéric et Antoine, qui adorent le cantaloup. Et cette semaine, en remplacement des cantaloups ce sera des melons d’eau. Quand même pas si mal…

L’ail : culture précieuse et prisée!
Comme vous le savez déjà, nous avons eu de la maladie dans notre ail cette année. Afin d’éviter de replanter des bulbes malades et risquer d’avoir de la maladie encore l’an prochain, Frédéric a cherché un fournisseur d’ail de bonne qualité non sans difficultés. Plusieurs producteurs ont eu des problèmes avec leur ail cette année et nos fournisseurs habituels n’en avaient pas. À force de chercher, il a finalement trouvé de la belle semence, ce qui le soulage et le rassure pour les semis de cet automne.

Des tomates, contre toute attente…
Le temps sec des dernières semaines a ralenti les maladies qui attaquent le feuillage des tomates. À notre grande surprise, nous aurons des 20 lb de tomates italiennes à vendre pour quelques semaines encore (si l’humidité ne revient pas trop vite).Nous aurons aussi des caisses de poivrons rouges. Vous pouvez nous passer votre commande par courriel pour les prochaines semaines (25$ les tomates, 30$ les poivrons).

Carottes glacées aux oignons
5 belles carottes
2 oignons
1 spray d'huile d'olive
1 pointe de cumin en poudre
1 petite c à s de cassonade
1 demi c à s de miel à la fleur de sel (facultatif )
1 verre d'eau
Un peu de sel et poivre aux baies

Tailler les carottes en rondelles pas trop fines et les oignons en fins quartiers. Faire rissoler le tout dans un pchitt d'huile d'olive le temps de faire dorer un peu l'ensemble. Ajouter le sucre, le miel, bien mélanger, saler un peu, poivrer généreusement et mouiller avec un verre d'eau.
Baisser le feu et couvrir pendant une petite vingtaine de minutes. Elles vont devenir fondantes, mais surveiller la cuisson pour qu'elles ne se réduisent pas en purée.

Source: Recette de Carottes glacées aux oignons ... (www.lesfoodies.com)