Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 8 et 10 octobre 2013

Des échalotes au menu
Le sac de petits oignons auquel vous avez droit cette semaine n’est pas un sac d’oignons mais un sac d’échalotes françaises. Ce petit liliacées de la famille du poireau, de l’ail et bien sûr des oignons était très apprécié des Grecs et des Romains; ces derniers la considéraient autant comme un aliment que comme aphrodisiaque… L’échalote gagne à être mangée crue car son goût est assez délicat. On peut aussi la faire macérer une vingtaine de minutes dans un bon vinaigre ou une bonne huile afin de raffiner nos vinaigrettes. Il est possible de la manger cuite. Il faut alors la cuire lentement, à feu doux, sinon elle risque de devenir amère.

La Laitue
Cette semaine est probablement la dernière semaine ou vous avez la chance de manger une bonne laitue de champ fraîche. Savourez-la pleinement car les prochaines arriveront seulement en juin prochain. Sniff! Sniff!

Le céleri-rave
Vous trouverez dans votre panier un légume un peu spécial, le céleri-rave. C’est la boule pleine de cratères ou de verrues qui a une apparence pour le moins étrange. Ce légume peut remplacer le céleri dans les soupes, bouillis, ragoûts et autres plats cuits mais en plus petites quantité. Il est généralement plus goûteux que le céleri. Il peut être ajouté aux gratins dauhpinois et aux patates pilées. Pour le manger, il faut l’éplucher et couper les racines du dessous s’il en reste. On le conserve au réfri dans un sac de plastique.

Céleri-rave rémoulade

600 gr de céleri rave
1 petit bouquet de persil ou de coriandre

Sauce rémoulade
6 c. à soupe de mayonnaise
2 c. à soupe de moutarde
8 cornichons hachés (facultatif)
1 dizaine de câpres (facultatif)
1 c. à café de persil haché
1 c. à café d’estragon haché
1 pincée de sel
1 pincée de poivre

Éplucher le céleri rave et le râper.
Faire bouillir de l’eau, plonger le céleri râpé dans l’eau frémissante pendant 2 mn. L’égoutter et le laisser refroidir.
Le mettre dans un saladier, ajouter la sauce rémoulade et bien mélanger. Décorer de persil ou de coriandre.

Source : www.lesfoodies.com

Velouté de butternut au lait de coco et cari

1 courge butternut d’environ 2½ lbs coupée en deux
6 gousses d’ail
1/2 oignon, finement haché
Un cube de gingembre d’environ 2cm par 2cm, râpé
2 c. à thé de cari de Madras (ou plus, selon vos goûts)
2 1/2 tasses (625ml) de bouillon de poulet ou autre
1 pincée de muscade
1 pincée de filaments de safran
1 boîte de lait de coco de 400 ml
2 c. à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre finement moulu, au goût

Préchauffer le four à 400F (200C).
Couper la courge en deux et mettre la face coupée sur une plaque avec 3 gousses d’ail sous chaque moitié. Cuire environ 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un couteau y entre facilement. Laisser refroidir suffisamment pour pouvoir manipuler avec les mains. Peler la courge (s'il y a des filaments sous la peau, les enlever), la couper en gros cubes et réserver avec l'ail. Dans une casserole moyenne, faire revenir l’oignon et le gingembre râpé dans l’huile une dizaine de minutes. Ajouter le cari et faire revenir une minute. Ajouter la courge et l’ail, le bouillon et la muscade. Saler, poivrer. Porter à ébullition, puis réduire le feu et faire mijoter une quinzaine de minutes, mi-couvert.
Réduire en purée au mélangeur, remettre dans la casserole et ajouter le lait de coco (si vous n'utilisez pas le lait de coco, ajoutez juste assez de bouillon pour obtenir la consistance désirée). Ajouter le safran. Faire chauffer le velouté sans le faire bouillir et servir aussitôt. Si désiré, garnir de quelques feuilles de coriandre finement hachées.
Source : www.lesfoodies.com