Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 26 et 28 juin 2012

Youpi, de la pluie! Quel soulagement!
Nous avons finalement eu de la pluie dimanche soir et lundi matin. Nous n’avons pas eu de grosses ondées mais chaque goutte est appréciée. Nous en prendrions encore un peu…Bien que nous ayons de l’irrigation dans la plupart de nos parcelles, rien n’égale une pluie. Cela permet également à nos sources d’irrigation de se renflouer un peu. De plus, après la semaine de canicule que nous avons eu, la fraîche que nous a apporté ces nuages est savoureuse. Bref, vive la pluie!

Les brocolis #2, enfin transplantés
Avec les grosses chaleurs que nous avons eues la semaine dernière et même il y a deux semaines, la transplantation des brocolis et des choux a été retardée. Le sol était trop sec et la température trop chaude pour transplanter ces légumes qui préfèrent un climat plutôt frais. Frédéric a préféré attendre que la météo annonce de la pluie pour s’assurer d’une bonne reprise après la transplantation. Les crucifères ont donc été transplantés vendredi et ils ont reçu quelques gouttes dimanche. C’est ce qu’on appelle un bon « timing ».

Magnifique basilic
Cette semaine, vous trouverez dans votre panier, quelques branches de basilic qui sont magnifiques. Le basilic a été transplanté dans du paillis de plastic et il a été recouvert d’une bâche pendant plusieurs semaines. La bâche à pour fonction de protéger la culture contre les insectes nuisibles et aussi du froid. De plus, puisque que le plant pousse sur du paillis de plastic, il est beaucoup plus propre lorsqu’on le récolte. Le basilic est une plante qui ne se conserve pas très longtemps. Nous vous invitons donc à le manger rapidement.

Bette à carde au four
6 tasses de bettes à carde
2 gros oignons en lamelles
2 gousses d’ail
1 c. à soupe d’huile
3 tranches de pain en croûtons
250 ml de fromage râpé
6 c. à soupe d’huile
6 c. à soupe de farine de blé
3 t. de lait de soya ou de vache
2 c. à thé de basilic
1 c. à thé de tamari

Laver les bettes et les couper. Sauter les oignons et l’ail dans l’huile chaude. Cuire les bettes à carde quelques minutes à la vapeur pour les faire diminuer. Mélanger les oignons et les bettes.Étendre dans le fond d’un grand plat allant au four, couvrir des croûtons.
Faire une sauce avec l’huile, la farine et le lait. Assaisonner. Verser sur les croûtons. Saupoudrer de fromage.
Cuire au four à 350F 20 minutes.

Salade de chou-rave rafraîchissante
Le chou-rave est délicieux en salade. Il suffit de le peler avec un petit couteau et de le râper avec la râpe à fromage, en prenant bien soin de l’arroser immédiatement de jus de citron ou de vinaigrette pour l’empêcher de noircir. Une vinaigrette à base de yogourt et d’ail lui sied particulièrement bien. Il peut aussi se manger en bâtonnets que l’on sert avec une sauce tzatziki . Un pur délice.

Les vacances du boulanger
Il n’y aura pas de pain cette semaine aux points de chute car Bernard et Julie sont en vacances. La boulange reprendra la semaine prochaine.

LETTRE AUX PARTENAIRES - Mot de votre maraîcher -

Chers-ères partenaires,

Tout d’abord, je vous remercie sincèrement d’avoir choisi notre ferme pour vous approvisionner en légumes cet été. Grâce à vous, moi ainsi que toute l’équipe des Jardins de Tessa pouvons exercer le métier que nous aimons et pour ce, nous vous en sommes très reconnaissants. Nous sommes heureux de constater qu’il y a des gens qui consomment autrement et qui choisissent d’encourager de petits producteurs et des artisans locaux. N’ayant pas les moyens de marketing qu’ont les grosses chaînes d’alimentation, nous devons offrir des produits d’une qualité exceptionnelle à nos partenaires afin de nous faire une bonne réputation et d’aller chercher d’autres partenaires par le bouche-à-oreille. Depuis quelques années, nous avions réussi à atteindre notre nombre maximum de partenaires mais cet été, il nous en manque, à ce jour, une cinquantaine. Ce constat n’est pas sans nous ébranler quelque peu et c’est pourquoi nous faisons appel à vous dans cette édition spéciale. Je dois admettre que ça me déstabilise un peu. Je me demande où sont passé les cinquante partenaires manquants ? Je vous lance un appel pour me donner des pistes de réponses. L’ASC est-elle trop contraignante au niveau de l’horaire et du format de panier? Est-ce la composition du panier qui est à réévaluer? Est-ce le service au point de chute qui est à revoir ? Y a-t-il un essoufflement de la formule, un ralentissement économique? Les produits bio sont-ils davantage disponibles dans les magasins à grandes surface ? Y a-t-il de nouveaux compétiteurs qui ont fait leur apparition? Devrions-nous avoir une page facebook ?

À toutes ces questions, je sollicite votre opinion. Yoana et moi apprécierions grandement avoir vos commentaires, suggestions, points forts, points faibles des Jardins de Tessa afin de nous aider à recruter les partenaires manquants. Nous vous invitons à nous faire part de vos idées par téléphone, courriel, au point de chute et même par courrier, si vous préférez conserver l’anonymat. Et pour ceux et celles qui sont avec nous depuis plusieurs années, nous vous invitons à en parler autour de vous.

Une chose est certaine, j’aime faire de l’agriculture. Ma passion c’est de produire de beaux légumes nutritifs et de gérer les membres de l’équipe de production au maximum de leur potentiel. Je ne veux pas changer de mise en marché. J’ai déjà approvisionné les distributeurs et ce n’est pas une avenue vers laquelle j’aimerais retourner. L’Agriculture soutenue par la communauté (ASC ou paniers bio) est pour moi une merveilleuse façon de rapprocher les citoyens-ennes de l’agriculture. L’ASC est une belle façon de démontrer que les fermes peuvent être rentables en étant petites et diversifiées. Cette « petite agriculture » permet de dynamiser les campagnes et d’occuper le territoire. L’agriculture à petite échelle est plus intéressante pour les générations à venir car beaucoup plus abordable.

Il nous manque donc 10% de nos partenaires et toute notre production est pensé pour 420 familles : nous avons engagé en fonction de 420 parts, nous avons l’équipement pour produire 420 paniers, nous avons les infrastructures (réfrigérateur, entrepôt, etc.) prévues pour 420 parts et les connaissances pour produire cette quantité de paniers. En ce début de saison, l’équipe des Jardins est gonflée à bloc. Chacun a son champ d’expertise : Fénix et sa grande expérience au champ ainsi que sa rigueur dans la gestion des productions; Anne-So, Isablle C., Pascale et Isablle L., pour la préparation des paniers et les livraisons; Andrée-Anne, Sophie, Maxo, Nicholas et Marie-Line et leur grande détermination; Yoana à la gestion et Nicole à la comptabilité. Une équipe du tonnerre.

Tout cela pris en considération, je ne peux me contenter de produire à 90% de mes capacités. C’est pourquoi aujourd’hui je vous fais une demande spéciale, chers-ères partenaires. Je sollicite votre aide pour promouvoir nos paniers et aller chercher les partenaires manquants. Ensemble, nous réussirons à aller chercher, si ce n’est la totalité, du moins une partie des parts manquantes. Vous pouvez prendre des copies du formulaire d’inscription au point de chute ou encore en imprimer une copie à partir de notre site internet et en laisser quelques exemplaires au bureau, l’afficher sur un babillard, etc. En espérant que nos efforts conjugués portent fruits, je nous souhaite une excellente saison.

Au plaisir, Frédéric