Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 18 et 20 octobre 2011

Dernier panier d’été
C’est cette semaine que la saison de paniers d’été se termine. Merci à vous tous, chers partenaires, pour votre soutien et vos encouragements tout au long de la saison. C’est grâce à vous que nous pouvons exercer le métier que nous aimons. Nous vous souhaitons une bonne et belle saison froide ainsi qu’une belle fête d’Halloween…

Merci à toute l’équipe !
Nous profitons de ce dernier petit journal de la saison pour remercier chaleureusement tous les travailleurs des Jardins cet été. Ils ont été particulièrement vaillants et dévoués en cette saison de tous les extrêmes. On leur souhaite bonne chance pour la dernière récolte prévue la semaine prochaine : les topinambours. Un merci plus particulier à nos livreuses Anne-Sophie et Marie-Pierre et à notre livreur Maxo. Merci aussi à nos supers bénévoles Pascale, Émélie et Betty.

Chou chinois
Le chou chinois peut être utilisé dans des plats mijotés, dans les soupes, il peut être mariné ou encore il peut être utilisé en remplacement de la laitue.

Chou chinois mariné
sel
2-3 gousses d’ail écrasées
gingembre râpé
oignons verts hachés finement
vinaigre de riz
sauce soya
pincée de sucre, de sel et de piment de Cayenne

Hacher le chou chinois grossièrement, le saupoudrer de sel et le laisser dégorger quelques heures, en le brassant de temps en temps, jusqu’à ce qu’il soit légèrement ramolli. Égoutter soigneusement et y incorporer le reste des ingrédients. Servir comme salade d’accompagnement.

Tiré d de : L’Encyclopédie visuelle des aliments, Québec Amérique, Montréal, 1996.

Gâteau à la citrouille, aux raisins secs et au rhum
C’est mon coup de cœur de l’automne pour cuisiner la petite citrouille à tarte… (Yoana)

1 tasse de raisins secs
¼ de tasse de rhum brun ou de jus de pomme
¼ de tasse d’eau tiède
4 œufs
1 tasse de cassonade, tassée
½ tasse d’huile
2 tasses de purée de citrouille
3 tasses de farine (tout usage ou à pâtisserie)
1 c. à soupe de poudre à pâte
1 c. à thé de cannelle moulue
½ c. à thé de muscade
½ c. à thé de sel
½ tasse de pacanes hachées

GLAÇAGE

Liquide de macération des raisins secs
1 c. à thé d’extrait de vanille pur
2 tasses de sucre à glacer

1. Faire macérer les raisins secs dans le rhum ou le jus et l’eau tiède.
2. Préchauffer le four à 350. Graisser un moule à cheminée et réserver. Au batteur électrique, fouetter les œufs, le sucre et l’huile jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Incorporer la purée de citrouille et réserver.
3. Dans un bol, mettre la farine, la poudre à pâte, les épices et le sel. Incorporer les ingrédients secs au mélange crémeux sans trop brasser. Égoutter les raisins secs en conservant leur liquide de macération. Incorporer les raisons secs et les pacanes à la pâte.
4. Verser la pâte dans le moule graissé. Faire cuire le gâteau au centre du four jusqu’à ce qu’une brochette insérée dans sa partie la plus profonde en ressorte propre, environ 55 minutes. Laisser le gâteau refroidir sur une grille pendant 10 minutes. Le démouler délicatement et le laisser refroidir à la température ambiante sur la grille. Entre –temps, dans un petit bol, combiner 3 c. à soupe du liquide de macération des raisins secs et la vanille. Incorporer le sucre à glacer pour obtenir un glaçage lisse. Si nécessaire, allonger le glaçage avec le liquide de macération, ¼ de c. à thé à la fois. Verser ou badigeonner le glaçage sur le gâteau en deux ou trois fois, en laissant chaque couche de glaçage figer avant d’en ajouter une autre.

Je n’ai pas mis de glaçage sur mon gâteau et c’était tout de même excellent. J’imagine qu’on peut aussi choisir un autre glaçage.

Tiré de la revue Inspirés, le plaisir de bien manger, IGA, automne 2011.

Début des paniers d’hiver les 1er, 2 et 3 novembre prochain.