Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 11 et 13 octobre 2011

Premier gros gel, youppi!
Jeudi passé, nous avons eu notre premier gros gel. Cela signifie que c’est la fin des légumes chaleur comme les poivrons, les aubergines et les cerises de terre. Par contre, sont toujours bien en vie la bette à carde, le kale et le persil, qui sont des cultures qui résistent à de bons gels. Les bonnes gelées concentrent les sucres des carottes de conservation et des betteraves, que vous retrouverez dans votre panier cette semaine (oui, de la betterave jaune).

De l’ail, de l’ail et encore de l’ail !
Nous avons profité des magnifiques journées de jeudi, vendredi et lundi pour planter l’ail de l’an prochain. Cette année, notre ail est une réussite. Le calibre est bon, elle est de belle qualité et la génétique semble aussi très bien. Elle est tellement belle que nous en avons planté un peu plus que l’an passé. Avec notre nouvel espace d’entreposage conçu juste pour cette plante aux mille vertus, nous espérons être en mesure de la conserver un peu plus longtemps.

Le radis melon d’eau
Ceux d’entre vous qui étaient partenaires avec nous l’hiver passé reconnaîtront sûrement ce légume un peu spécial. Le radis melon d’eau ou radis « red meat » ce sont les petites boules blanches avec un peu de vert pâle que vous trouverez dans votre panier cette semaine. C’est un radis de conservation à chair rose, dont la taille est beaucoup plus grosse que celle du radis de début de saison que l’on connaît. Le radis melon d’eau peut être mangé cru, râpé en salade (avec une vinaigrette ou simplement avec du vinaigre ou du jus de citron). Il accompagne bien légumes, volaille, fruits de mer ou poisson. Cuit, le radis melon d’eau s’utilise comme le navet, notamment dans les potages. Il peut également être ajouté dans un plat sauté à la chinoise. Ce radis se conserve au frigo dans un sac en plastic, de préférence perforé.

Salade de poireaux

1 pqt de poireaux, lavé, coupé en rondelles
Tomates séchées dans l’huile
Fromage Féta
Olive noires dénoyautées (kalamata de préférence)
vinaigre balsamic ou de vin
un peu d’huile d’olive

Préparer les poireaux et les faire cuire à la vapeur jusqu’à tendreté. Les rincer à l’eau froide. Mettre la quantité désirée de tomates séchées, d’olives et de féta dans un bol et y ajouter les poireaux bien égouttés. Assaisonner avec l’huile et le vinaigre et placer au frigo pour refroidir le tout. Sortir 15 minutes avant de manger.

Croquettes de patates au cheddar
Donne environ 24 croquettes

2 lb de pommes de terre, pelées, en morceaux
1 tasse de farine
½ tasse de beurre ramolli
1 œuf
1 tasse de cheddar râpé
sel et poivre
1 pincée de muscade
1 pincée de poivre de cayenne (facultatif)
½ de tasse de beurre

Dans une casserole d’eau bouillante légèrement salée, faire cuire les pommes de terre, laissez égoutter. Dans un bol, réduisez les pommes de terre en purée. Ajoutez la farine, le beurre ramolli, l’œuf et le fromage. Assaisonnez de sel, poivre, muscade et poivre de cayenne. Façonnez en un rouleau de 5 cm de diamètre. À l’aide d’un couteau, découpez des rondelles de 3 cm d’épaisseur. Dans un poêlon, faites fondre le beurre. Faites revenir les rondelles de purée. Retournez dès qu’elles sont bien dorées.

Tiré de : Qu’est-ce qu’on mange ? Le cercle des fermières du Québec, 1989, p. 300