Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 6 et 8 septembre 2011

La fin des tomates
Cette semaine est probablement la dernière semaine où vous trouverez de grosses tomates dans vos paniers et la semaine dernière était définitivement la dernière semaine des tomates cerise. Hier, Marie-Pierre et Maxime ont coupé les cordes et enlever les rodes qui servaient de tuteurs aux plants de tomates cerise. Ça sent l’automne… Afin d’éviter de perdre vos tomates, nous vous invitons fortement à les sortir du sac de plastic dans lequel elles se trouvent et à les manger le plus tôt possible. Comme elles ont été cueillies sur des plants plutôt vieillots et maladifs, elles ne se conserveront pas.

Paniers d’hiver, rappel
La période où nous réservons nos places aux partenaires de cet été et des saisons précédentes se termine cette semaine soit le 10 septembre. À partir de cette date, notre formulaire d’inscription sera disponible au grand public sur notre site internet. Si vous désirez vous inscrire pour la saison d’hiver et que vous n’êtes pas en mesure de le faire d’ici le 10 septembre, il n’y a pas de problème. Vous pourrez le faire dans les semaines à venir. Il nous reste encore plusieurs parts. La raison pour laquelle nous établissons une date butoir pour les anciens c’est que nous désirons vous encourager à vous inscrire rapidement afin d’être certains d’avoir une place.

Dates de livraison
Plusieurs personnes nous ont téléphoné pour connaître la date de la dernière livraison des paniers d’été. Afin d’éviter de répondre à tous et chacun individuellement, nous avons mis sur notre site internet la liste des dates de livraisons pour la saison en cours. Nous vous invitons à aller la consulter si vous avez des doutes quand aux dates de livraison afin d’éviter de manquer un panier.

Des pommes bio, youppi !
La semaine passée, Pierre Jobin, producteur de pommes de Frelighsburg (La ferme du Haut-Vallon), s’est joint à nous aux points de chute de Centre-Sud et Villeray (le jeudi) afin d’essayer d’écouler ses pommes. Comme monsieur Jobin est en transition (il passe du conventionnel au biologique) il est difficile pour lui de trouver un marché pour écouler ses pommes car elles ne sont ni conventionnelles, ni encore tout à fait biologiques. Selon les normes biologiques de référence du Québec, lorsqu’un producteur désire faire la transition au biologique, il doit s’écouler une période de 36 mois avant que les fruits récoltés ne puissent être certifiés. Cette période de trois ans dite de transition et/ou de pré-certification est une période généralement assez difficile pour les producteurs car s’ils vendent leur produit sur le marché conventionnel ils sont sous payés et à la fois, ils ne peuvent vendre sur le marché du bio car ils n’ont pas encore leur certification. Pour passer du conventionnel au bio il faut avoir les reins solides, être convaincus et aimer les défis. Pour notre part, nous sommes plus qu’heureux qu’un producteur de notre région décide de faire le grand saut et nous lui souhaitons la meilleure des chances dans ce grand changement. Pierre et sa fille seront présents aux points de chute tout le mois de septembre. En octobre ce sera peut-être aux deux semaines. Nous vous tiendrons au courant. Pour l’instant la variété de pomme disponible est la Paulared (une pomme d’été) qu’il est préférable d’acheter en petite quantité mais plus souvent car elle ne se conserve pas très longtemps dans nos frigos. À la fin septembre, la Spartan fera son apparition et au début octobre vous pourrez goûter à la Honey Crisp, une pomme très sucrée et croquante que Yoana affectionne particulièrement. Vers la troisième semaine de septembre, un moult de pommes devrait aussi être disponible en bouteille de 750 ml. Si vous le désirez, vous pouvez commander de plus grandes quantités (caisse de 35 lbs) en passant directement par lui. Notez qu’il n’y a pas d’auto-cueillette au verger.

Ferme du Haut-Vallon (Pierre Jobin)
Tél. : 450-298-1157
Courriel : haut-vallon@hotmail.com