Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 2 et 4 novembre 2010

On vide les champs
À ce temps-ci de l’année, il est grand temps de faire le ménage de nos champs. Cela signifie terminer la récolte des cultures tardives et travailler le sol afin de le préparer pour le printemps prochain et d’enfouir les résidus de cultures pour aider à leur décomposition.
Pour les récoltes tardives, il reste une planche de poireaux à récolter, un p’tit bout de planche de choux de bruxelles et une parcelle de topinambours. Pas facile de planifier la récolte de topinambours lorsque qu’il pleut car avant de les ramasser, Fénix doit passer avec la souleveuse pour les sortir de terre et si le sol est trop mouillé, on ne peut passer dans les champs avec la machinerie. Un passage dans un sol trop mouillé provoque de la compaction, ce que tout bon producteur veut éviter à tout prix. Un sol compacté empêche l’eau de bien se drainer, empêche les racines de bien pénétrer dans le sol et exige un travail de sol supplémentaire car on doit passer une machine pour décompacter. Malgré tout, nous avons réussi à récolter une de nos deux parcelles et nous espérons terminer la deuxième cette semaine. Merci à notre courageuse équipe pour cette récolte exigeante, qui se fait à genoux, souvent dans un sol froid et humide et cette saison parfois sous la pluie.

La récolte de carottes
Frédéric est très fier de sa production de carottes cette année. Il affirme que c’est son année record pour le rendement de carottes et il ajoute : « Si un jour on m’avait dit que je ferais autant de carottes, je ne l’aurais pas cru! » Les partenaires qui sont avec nous depuis plusieurs années se rappèlent sûrement que Frédéric a mis beaucoup de temps avant de se décider à produire des carottes et ce, pour toutes sortes de raison technique. Aujourd’hui, il dit même aimer cette production. Vous bénéficierez donc de ces magnifiques carottes dans vos paniers d’hiver jusqu’aux fêtes.

Salade de chou chinois
Remplace agréablement les salades de laitues

4 tasses de chou chinois coupé en fines lanières
1 ½ tasse de champignon hachées (facultatif)
2 échalotes émincés ou un petit oignon
4 c. à soupe d’huile
jus d’un demi-citron
paprika, gomashio

Bien mélanger tous les ingrédients et garnir d’olives noires si désiré. Pour le gomashio, faire griller des graines de sésame à sec dans un poêle. Broyer les graines grillées au moulin à café avec un peu de gros sel de mer et un soupçon d’algues goémon (ou dulse).

Crème brûlée à la courge et à l’érable
4 œufs
1 tasse de courge cuite broyée
2 tasses de lait ou crème 35%
½ tasse de sirop d’érable (ou miel)
1 c. à thé de vanille
une pincée de muscade

Broyer tous les ingrédients au mélangeur. Verser dans des ramequins ou tout autre petit plat allant au four (donne environ 8-10 petits ramequins). Mettre dans un plat à gratin (ou autre) à moitié rempli d’eau chaude. Cuire à 350 environ 35 min

Jus de butternut et pommes
Pour les adeptes de jus à l’extracteur!

2 tasses de courge butternut ou autres
1 à deux pommes, au goût
Vous pouvez aussi ajouter quelques carottes, c’est selon.

Peler la courge, enlever les graines et couper en morceaux en fonction de votre extracteur. Si vos pommes ne sont pas bio, les peler aussi et enlever le cœur. Passer le tout à l’extracteur et servir.
La courge butternut est riche en bêta-carotène (vit. A), vitamine C, potassium et acide folique. Elle est alcaline au niveau du système digestif, diurétique et tonifiante pour l’organisme. Ce jus est très énergétique. C’est un très bon tonique pour l’automne.
Tiré de : Plante, Colombe, Les jus santé, Éditions ADA inc, 2007, p. 169.