Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 21 et 23 septembre 2010

Notre premier gel
À la ferme, comme ailleurs aux environs, l’arrivée de l’automne se fait sentir. La durée d’ensoleillement diminue, les feuilles commencent à changer de couleur et les premiers voiliers de Bernaches du Canada ont commencé à survoler la ferme dans leur périple migratoire. Nous avons même eu droit à notre premier gel, dans la nuit de lundi à mardi, dans nos champs à Stanbridge.

Une belle récolte de courges butternut
Nous avons échappé de justesse à notre premier gel. Lundi après-midi, toute l’équipe des Jardins s’est affairée à récolter les courges butternut (musquées) et ce, jusqu’au coucher du soleil. Nous avons récoltés 36 belles bennes de courges que vous pourrez savourez dans nos paniers d’hiver. La journée a été longue et épuisante pour l’équipe, surtout en ce moment de l’année où l’on commence à ressentir la fatigue de toute une saison et où notre corps voudrait bien ralentir le rythme un peu, avec la venue des journées plus fraîches. Malgré tout, tous et toutes ont le moral et c’est ce qui compte. Si nous avions attendu une journée de plus pour récolter les courges celles-ci auraient subi les dommages du gel. Ouf, quel bon timing !
Avec l’approche de la pleine lune (jeudi), la température se rafraîchie considérablement et les risques de gel au sol sont plus grand. En ce début de semaine le ciel est dégagé. Un ciel dégagé annonce une nuit plus fraîche car la chaleur dégagée par la terre la nuit n’est pas retenue sous le couvercle nuageux. Ainsi, le risque de gel est encore plus grand. Certains légumes comme ceux de la familles des choux, les poireaux, les céleris-rave, les carottes, les betteraves, tolèrent un léger gel mais d’autres comme les poivrons et les haricots devront être récoltés rapidement, si nous voulons les sauver d’une gel imminent. Sur ce, bonne semaine et bon appétit, Rachel T.

Frittata aux oignons, poivrons rouges, ail et fromage feta
1 ½ t. de pommes de terre en dés
2 c. à soupe d’huile d’olive
2 t. d’oignons hachés
2 c. à soupe d’ail pressée
1 t. poivron rouge en petits morceaux
1 t. de tomates épépinées en morceaux

2 pincées de poivre de Cayenne
Poivre noir du moulin
4 œufs
2/3 de t. de lait de vache
4 c. à soupe de fromage feta émietté ou
en mini cubes
Paprika et persil pour saupoudrer (facultatif)

Peler les pommes de terre, coupez- les en morceaux et faire cuire à la vapeur jusqu’à tendreté. Chauffer l’huile d’olive dans une grande poêle et faire revenir l’oignon environ 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils commencent à caraméliser. Ajouter les morceaux de poivrons et faites revenir 2 à 3 minutes. Ajouter les cubes de pommes de terre, l’ail et faire revenir encore 5 minutes. Incorporer les morceaux de tomates et brasser. Mélanger les œufs, le lait les épices et le fromage. Verser ce mélange d’œufs puis faire cuire à feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe dans le fond de la poêle. Saupoudrer de paprika et de persil si désiré. Cuire environ 10 à 15 minutes dans un four à 350°F ou jusqu’à ce que la frittata soit gonflée et que le dessus soit doré.
Note : Utiliser une poêle d’environ 10 pouces de diamètre allant au four. C’est idéal si le fond est épais.

Recette maison de Rachel T.

Paniers d’hiver
Veuillez noter que pour notre point de chute dans Villeray, les places sont maintenant toutes comblées. Il nous reste encore plusieurs places de disponibles dans le secteur Centre-Sud.