Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 20 et 22 juillet 2010

Bonjour à vous tous!
J’espère que vous vous portez bien et que vous goûtez la vie en dégustant chacun des petits bonheurs quotidiens. Manger au gré des saisons fait d’ailleurs partie de ces petits plaisirs quotidiens. Dans les derniers jours, la température s’est rafraîchie avec la pluie. Celle-ci est bénéfique pour nous à la ferme. Toutes les cultures poussent bien et rapidement. Vous êtes à même de le constater avec les nouveautés qui garnissent votre panier cette semaine.
Concernant le panier de cette semaine, voici quelques trucs afin de mieux profiter de son contenu.
Les carottes : mieux vaut couper les feuilles avant de placer votre botte au frigo. Les feuilles font jolies et sont pratiques pour la manipulation mais elles font malheureusement ramollir les carottes si on ne les coupe pas. Mieux vaut les enlever afin de garder vos carottes croquantes!
Le basilic : il se conserve bien au frais, les pieds dans l’eau et recouvert d’un sac de plastique.

Rachel T. et ses idées de recettes avec ... le basilic
Les fleurs de basilic sont comestibles, très goûteuses, décoratives, etc. On peut les utiliser avec leurs feuilles pour faire un vinaigre aromatisé. Pour ce faire, on chauffe environ 2 t. de vinaigre que l’on verse sur 1/2 tasse de basilic (feuilles et fleurs). On ferme le contenant hermétique et on laisse macérer à température ambiante, à l’abri de la lumière quelques jours avant de filtrer. J’utilise également les fleurs et des feuilles pour créer une petite entrée estivale. Sur un morceau de pain baguette que je tartine généreusement de confiture de prune, je dépose une feuille de basilic, un morceau de brie et des noix de Grenoble. Je place le tout au four jusqu’à ce que le fromage soit fondant. À la sortie du four, je saupoudre les fleurs ouvertes sur ces petites bouchées.
On peut aussi utiliser le basilic finement haché avec des tomates séchées, du beurre et un peu de sel pour relever avantageusement des haricots cuits vapeur ou des courgettes à la poêle.

Les pommes de terres nouvelles
Quoi de plus intéressant que de cuisiner sur le BBQ ou sur des briquettes. Quand les patates nouvelles font leur première apparition dans l’été, j’adore les cuire en papillote avec des oignons et un peu de sauce tamari.
Aussi, lorsque je cuis du poisson (une truite nature avec des oignons et du poivre), j’aime enrouler autour de ces petites patates nouvelles un morceau de bacon avant d’enrober mes patates dans du papier aluminium. Ces patates sont délicieuses cuites lentement…On commence la cuisson du poisson juste lorsque les patates commencent à être faciles à piquer.
Si on désire faire un accompagnement rapide, on cuit les pomme de terre dans une casserole d’eau, on les égoutte, les coupe en petits morceaux puis on les fait revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive, du thym, de la ciboulette et un peu de sel. C’est ce que nous a préparé Rachel D.R. lundi midi pour souligner l’arrivée des patates nouvelles. Tous les employés de la ferme se sont régalés.

Saviez-vous que…
Le basilic est originaire de l’Inde et du Moyen-Orient. Dans l’histoire, il est passé par l’Égypte puis a été introduit en Grèce avant de se répandre au pourtour du bassin méditerranéen.
Le basilic contient de la vitamine A et C, du calcium et du fer. Ses parties aériennes ont des propriétés toniques et fortifiantes. En infusion ou en sirop, ses feuilles combattent la toux, la migraine et la nervosité. Antiseptiques, ses feuilles fraîches sont utilisées contre les maux d’estomac et pour combattre les nausées. Riches en huiles essentielles, on l’utilise en parfumerie pour fabriquer des liqueurs.

Source : Mélinda Wilson, Fleurs comestibles, Du jardin à la table, Éditions Fides.