Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 1er et 3 septembre 2009

L’abondance
Oh oui! C’est bel et bien l’aboutissement de l’été, et même les légumes-fruits amoureux de la chaleur sont maintenant de la partie.
Notre panier cette semaine en témoigne à merveille : rempli de tomates (les dernières probablement, sniff !!)!, concombres, zucchinis, melon d’eau, courge spaghetti, carottes, ail , laitue, chou-rave, alouette! « On va jongler pour essayer de tout faire rentrer ça dans le cube... »

Les grosses récoltes
Pour nos maraîchers, c’est la saison des grosses récoltes. Pas de panique! Tout est à faire en même temps, mais on va y arriver, on a même eu du renfort cette semaine pour la grosse récolte de patates. On en a la moitié de faite déjà, et on se réjouit du beau temps qui nous a permis d’y arriver, étant donné la tendance pluvieuse de l’été... Parce que pour que ça marche, il faut que la terre soit assez sèche, et que les tubercules eux-mêmes aient une chance de sécher avant d’être rentrés. Sinon, bonjour la pourriture! ...Parlant de ça, voici un suivi au sujet du mildiou qui avait pris dans le feuillage des pommes de terre, et qu’on avait fauché sans tarder pour protéger la récolte : ça a bien fonctionné! Les rendements ne sont pas aussi bons que d’ordinaire en terme de quantité (puisque la croissance a été abrégée), mais au moins, point de mildiou dans les tubercules! Youpi!

Choux-raves hors du commun
En tout cas, à mon avis de fin palais, s’il y a un légume qui a profité de la saison, c’est bien le chou-rave! Lui, la pluie, ça lui a plu!
Bien tendre, croquant et juteux, voilà une crudité difficile à battre, coupé en demi-lunes, salé et arrosé de jus de citron!
Ça et les rabioles, vraiment, c’est un succès cette année. (Il y aura des rabioles la semaine prochaine...)

Avec la fraîche
Des matins à 4 degrés, ça fait brunir le basilic. La fin est proche, et pourtant, ça pourrait encore durer des semaines, tant que ça ne gèle pas la nuit. En tout cas, le décompte est bel et bien commencé.
Fénix a semé des engrais verts dans les parcelles qui ont terminé leur production pour cette année, ce qui offre une bonne protection contre l’érosion et le lessivage par la pluie, et enrichit la rotation des cultures, entre autres. Il y a tellement d’avantages aux engrais verts.
...Et les partenaires qui s’inscrivent déjà pour les paniers d’hiver! Merci!

Courge à spag’ 101
Selon plusieurs connaisseurs, la meilleure façon de la faire détester par les enfants : faites-la bouillir (et forcez-les à la manger par dessus le marché!).
Voici comment en faire un évènement culinaire de fin d’été : la trancher en deux, retirer la pulpe et les pépins à la cuiller de métal, et faire rôtir à 350 F, faces coupées contre une plaque de cuisson, jusqu’à bien tendre. Assaisonner au choix de beurre, huile d’olive, ail, persil, basilic, vinaigre balsamique, olives noires, tamari, gruyère et compagnie, ou encore d’une bonne sauce tomate pour une variation sur le thème du spaghetti!

Sauce tomate de base

4 c. à table de beurre ou huile d’olive
1 oignon moyen, finement haché
1 gousse d’ail émincée, ou plus au goût.
1 branche de céleri, hachée finement
4 grosses tomates bien mûres, pelées et épépinées et grossièrement hachées
1 c. à thé de basilic frais haché, ou ½ c. à thé séché
1 c. à thé d’origan frais haché, ou ¼ de c. à thé séché
Pincée de thym
½ à 1 c. à thé de succanat ou sucre (facultatif)
¼ c. à thé de zeste d’orange râpé fin
Sel et poivre frais

Faire fondre le beurre ou réchauffer l’huile dans un chaudron moyen, sur un feu moyen-doux. Ajouter l’oignon et cuire une minute. Ajouter l’ail et le céleri, et cuire 4 minutes. Ajouter ensuite les tomates, le basilic, l’origan, le thym, le sucre et le zeste d’orange. Cuire à découvert en remuant de temps en temps, jusqu’à une consistance épaisse, environ 45 minutes. Assaisonner de sel et poivre au goût.
Pour plus de caractère, laissez aller votre fantaisie : morceaux d’olives, poivrons ou champignons sautés feront des ajouts délectables. On peut aussi y ajouter du tofu émietté ou encore de la viande hachée cuite préalablement pour une sauce protéïnée.