Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 12 et 14 août 2008

Beaucoup, beaucoup de pluie!
Les champs sont vraiment saturés d’eau en ce moment, et il n’est pas question d’y entrer avec le tracteur. On resterait pris dans la bouette, et surtout on endommagerait la structure aérée du sol en le compactant avec les roues. Mais il faut bien qu’on veille à l’entretien des cultures, alors plutôt que de sarcler mécaniquement, on travaille à la main. C’est du travail.

Les belles laitues frisées vertes prévues pour cette semaine n’ont pas tenu le coup ; les racines dans l’eau trop longtemps, elles ont succombé à la pourriture. Les plants de tomates aussi sont affectés, et les feuilles du bas donnent des signes de mauvaise augure. « Ça sera sans doute pas une année à tomates », de dire notre maraîcher philosophe. Il y avait des petites fèves à récolter aussi, mais elles non plus n’ont pas survécu à la flotte... Heureusement, on fait plusieurs semis successifs, pour étaler les récoltes, et aussi nous prémunir des catastrophes naturelles... Alors il y en aura d’autres, des occasions de travailler notre patience !

Sipulia : oignons glacés à la finlandaise
Ce plat aigre-doux simple et rapide accompagne bien un pâté, une tourtière, ou encore des crêpes.

1 lb d’oignons, coupés en quartiers
2 c. à table de beurre
1 c. à table de mélasse
2 c. à thé de moutarde de Dijon préparée
½ c. à thé de romarin moulu
1 à 2 c. à thé de tamari

Faire fondre le beurre dans une casserole. Ajouter les autres ingrédients sauf les oignons, et bien mélanger. Ajouter les oignons et faire revenir à feu doux, en les couvrant de sauce de temps en temps. Après 10 minutes, la sauce aura un peu réduit et épaissi, et les oignons seront d’un brun doré. Servir immédiatement.

Traduit et adapté de : Moosewood Collective, Sundays at Moosewood Restaurant, Simon & Schuster, New York, p.274.

Pâtes à la bette-à-carde à Marie-Clo
Pour un repas près en moins de 15 minutes, délicieux, frais, nourrissant et complet.

1 pqt de bette-à-carde ou kale d’été
1 pqt de pâtes
1 gousse d’ail émincée
Un peu de fines herbes au goût
Huile d’olive ou beurre
Fromage râpé et/ou noix grillées

Mettre un gros chaudron d’eau salée à bouillir. Pendant ce temps, laver la bette à grande eau. Séparer les cardes des feuilles à la main, hacher les cardes et les mettre dans le chaudron. Lorsque l’eau bouille à gros bouilllons, y mettre les pâtes à cuire. Trancher les feuilles et les ajouter pour les 5 dernières minutes de la cuisson, au cours desquelles on aura tôt fait d’émincer l’ail. Verser dans une passoire et laisser égoutter dans l’évier pendant qu’on met le beurre ou l’huile avec l’ail dans le fond du chaudron. Remettre les pâtes par-dessus, bien marier, et servir chaud, garni de fromage râpé et/ou de noix grillées ou les deux.

Des oignons en remède épicé
Voici une recette délicieuse ainsi qu’un remède-maison pour toutes les infections reliées au rhume et à la grippe. Au dire de la grande herboriste américaine Rosemary Gladstar, ils sont tellement bons qu’on peut en fait les servir en tout temps, malade ou pas. C’est un excellent remède pour une gorge irritée et à vif. En plus de soutenir le processus de guérison par leur haute teneur en soufre et en allium, ces oignons au cari sont réconfortants et doux pour les membranes de la gorge. Bien sûr, ce plaisir est réservé à ceux qui aiment les oignons cuits!

On fait d’abord revenir les oignons dans de l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils deviennent d’un brun doré. On ajoute beaucoup d’ail émincé et un beau cari épicé. La qualité du cari détermine la qualité du plat. Le mélange de cari est fait de plantes culinaires à vertus médicinales telles le curcuma, la cayenne, la graine de coriandre, le fenugrec, etc. Tout ceci soutient la guérison en grand, en plus de goûter fichtrement bon! Si on se sent brave, on peut toujours ajouter double ration d’ail et un peut de gingembre...