Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 26 et 28 février 2008

Printemps devant!
Il nous reste un panier après celui-ci, et la saison d’hiver sera complétée! Après le dernier panier, nous aurons une semaine de repos avant de démarrer la serre pour la nouvelle saison. C’est à la fin mars que nous semons les premières graines et graduellement par la suite nous ferons des semis jusqu’en juillet afin d’avoir un approvisionnement soutenu de légumes tout au long de l’été.

S’engager à l’avance, un soutien précieux
S’engager à l’avance est un des principes de l’ASC. En réservant maintenant leur part des récoltes d’été, les partenaires de la ferme soutiennent vraiment la ferme dans les dépenses majeures que représentent les travaux printaniers. Cela permet aussi à vos maraîchers d’entamer cette nouvelle saison l’esprit en paix. Nous prenons les inscriptions dès maintenant. Comme nous maintenons le même nombre de paniers cette année (nous n’augmenterons pas), nous avons décidé de réserver des places pour les anciens partenaires d’abord. Cette priorité tient jusqu’au 1er avril, après quoi, nous diffuserons l’information au grand public et ce sera premier arrivé premier servi. Nous acceptons les chèques post-datés en autant qu’il soit daté pour le 31 mai au plus tard.
Formulaires d’inscription disponibles au point de chute et sur le site de la ferme: www.jardinsdetessa.com .

Courges bien mûres
Les courges de cette semaine sont très mûres et ne se conserveront pas très longtemps. Mieux vaut les enfourner sans tarder et en faire bon usage maintenant. On peut aussi mettre la purée de courge au congélateur ou encore la congeler en cubes. Ainsi nous avons des réserves pour plus tard. Il s’agit d’un ajout facile et savoureux aux soupes, gâteaux, muffins, sautés, etc.

LE TOPINAMBOUR
Helianthus tuberosus, Jerusalem artichoke, sunchoke

Préparation des topinambours
«Pour éviter que les topinambours ne noircissent au contact de l’air lorsqu’ils sont coupés, les mettre à tremper dans une eau citronnée ou vinaigrée.
Les topinambours se pèlent difficilement et seulement si nécessaire (la peau est comestible. Aussi sont-ils cuits après un brossage minutieux; on peut, au goût, enlever la pelure après la cuisson, ce qui est plus facile, mais sans trop attendre cependant, car refroidie elle se retire plus difficilement.

Utilisation
Le topinambour se mange cru, cuit ou mariné. Il s’apprête de diverses façons, notamment en purée, au gratin ou à la crème. Cru, il ajoute une touche rafraîchissante aux salades; on le sert aussi en hors-d'œuvre (l’arroser de jus de citron pour l’empêcher de noircir). Cuit, il remplace agréablement les châtaignes d’eau et les pommes de terre. On l’incorpore aux soupes, ragoûts, crêpes et beignets. Il accompagne bien le poireau et la volaille.»

Cuisson
Éviter de le cuire trop pour préserver sa texture et sa saveur raffinées.
30-45 min au four (entier)
10-15 min à la vapeur
8-12 min à l’eau
5-7 minutes sauté à la poêle

(L'Encyclopédie visuelle des aliments, Québec/Amérique, 1996, Montréal, p. 128)

Caviar de courge

¼ de tasse de purée de courge
3 c. à soupe de beurre de sésame (tahini)
1c. à thé d’huile d’olive
le jus de 2 citrons (ou moins selon votre goût)
2 à 3 gousses d’ail
1c. à thé de persil frais (facultatif)

Mettre tous les ingrédients au robot, sauf le persil. Réduire en une purée lisse. Servir sur du pain ou des pitas.

Le temps des courges, St-Amand Manon, Les Éditions de L’Homme, 2004, p.49.

Travailler sur la ferme
Nous recrutons présentement les membres de notre équipe pour la nouvelle saison.
Offres d’emploi disponible sur notre site internet

DERNIER PANIER : 11 ET 13 MARS PROCHAINS