Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 6 et 8 novembre

Ça a été un automne exceptionnel, avec beaucoup de temps doux. Comme dit Frédéric : « J"ai jamais eu chaud en récoltant les topinambours avant ça! ». C’est que les topinambours sont traditionnellement les toutes dernières récoltes à rentrer, mais voilà que la chaleur est restée si longtemps que l’impensable s’est produit : suer en récoltant les topinambours. L’ail d’automne est maintenant tout planté, et les poireaux presque tous récoltés. On n’en laissera pas au champ, de peur que les chevreuils ne les mangent.
L’équipe de travail est réduite à son minimum pour cette partie de l’année, et tout est plus tranquille.

Pour ce premier panier, on appéciera les petits choux de Bruxelles préparés et emballés avec amour (« c'est long! »), ainsi que la belle bette-à-carde rouge fraîchement récoltée, que nous avons protégée du froid grâce à un abri afin de vous livrer sa verte vitalité cette semaine. Les carottes, incontournables des paniers d’hiver, nous viennent de Jacques Blain des Vallons maraîchers à Compton. La belle courge en forme de lanterne s’appelle Acorn en anglais, et courge poivrée en français. Elle est toute dorée et sucrée à l’intérieur et se marie à merveille avec épices et beurre, entre autres.

L’esprit tranquille
Merci aux partenaires qui ont contribué à passer le mot pour les paniers d’hiver, et surtout à vous toutes et tous, qui avez choisi de vous approvisionner à nos récoltes pour l’hiver. C’est la première fois qu’on atteint notre objectif (en terme de nombre d’engagements) avant la première livraison des paniers d’hiver. Le point de chute de Villeray est complet, et il nous reste quelques places pour celui de Centre-Sud. Ça nous permet d’aborder les mois à venir avec une tranquilité d’esprit rare.
Quel cadeau de l’Agriculture soutenue par la communauté que l’engagement des partenaires à l’avance! Et quelle joie de voir que cette nouvelle alliance entre ville et campagne, entre consommateurs et producteurs, devient de plus en plus populaire! Ce lien privilégié est fertile dans tous les sens du terme!

Alors, ravis de faire alliance ensemble!
pour bien nous nourrir,
pour conserver notre patrimoine agricole,
pour offrir en campagne des emplois dignes de ce nom,
pour respecter les écosystèmes dont nous faisons partie,
pour réduire le transport des marchandises,
pour soutenir les fermes familiales dans un monde à échelle industrielle,
pour nous accorder un peu plus au rythme des saisons...

C’est vraiment une alliance fertile!

Chou chinois sauté aux cachous
1 petit chou chinois
1 oignon vert
1 gousse d’ail
1 grosse carotte
1 poignée de noix
graines de coriandre au goût
3 c. à table d’huile végétale, eau ou vin de riz
tamari ou sauce soya

Défaire le chou en feuilles, les laver et les trancher en lanières. Couper une carotte en fines tranches de biseau. Émincer un oignon vert et une gousse d'ail.
Dans un wok ou une poêle profonde et large, faire griller une poignée de noix et des graines de coriandre moulues à feu moyen. Lorsqu'elles commencent à brunir, ajouter 3 c. à table (ou plus si désiré) d'huile, d'eau ou de vin de riz et y jeter les légumes. Cuire à haute température, en remuant fréquemment, jusqu'à ce que le chou soit légèrement fané (environ 5 min). Assaisonner de tamari ou de sauce soya. Servir chaud sur un riz frit ou des nouilles orientales avec du tofu grillé au gingembre, par exemple.

Beurre à la moutarde
Délicieux sur des choux de Bruxelles cuits vapeur, et avec tous les autres robustes membres de sa famille.

1 gousse d’ail pressée
¼ de livre de beurre, température pièce
1 c. à table de moutarde de Dijon ou au goût
1 grosse échalote émincée
2 c. à table de persil
Sel et poivre frais

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients ensemble à la cuiller de bois.

(traduit de Deborah Madison, Vegeterian Cooking for Everyone, Broadway Books,p.51)