Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 2 et 4 octobre

Une longue et fructueuse saison
La saison s’étire et s’étire en beauté. On commence octobre, il ne reste que deux livraisons après celle-ci (dernier panier : 16 et 18 octobre)... Et pourtant il fait encore si doux, et la pleine lune qui vient de passer! Les champs débordent toujours, les poivrons et les aubergines abondent, tellement qu’on se demande quoi en faire.
Au panier : deux crucifères géants, le gros chou rouge, et le « superbe chou-fleur de compétition dont je suis bien fier », dixit Fred. N’ayez crainte, le chou rouge se conservera bien au frigo, aussi n’est-il pas nécessaire (et d’ailleurs déconseillé) d’en faire une overdose d’ici le prochain panier. De raisonnables portions fourniront saveur et vitalité pour quelques repas! On a aussi des courges butternut ou musquées en bon français, de toutes sortes de formes biz.

Nettoyer à fond, à la maison
Les beaux épinards d’automne du panier arrivent directement du champ. Ils ont besoin d’être lavés. On préfère vous le rappeler avant que quelqu’un de pressé se mette quelque chose de crissant sous la dent.
...On ne les lave jamais en fait, comme ça on met notre énergie et notre amour sur autre chose (il y en a mille et une), et aussi les épinards vous arrivent plus frais.

Casserole de courge Butternut

1 courge cuite, écrasée
1 oignon haché
1 poivron rouge ou vert en lanières
ou 1 paquet de pleurotes ou autres champignons
¾ t de maïs congelé ou en conserve
1 œuf battu
½ t. fromage râpé

Préchauffer le four à 350ºF. Faire revenir dans une poêle l’oignon et le poivron ou les pleurotes dans un peu d’huile jusqu’à ce que l’oignon soit translucide, environ 5 minutes.
Dans un grand bol, mélanger ensemble tout les ingrédients sauf le fromage.
Mettre le tout dans un plat huilé allant au four. Parsemer de fromage râpé. Cuire au four de 30 à 40 minutes.
Donne environ 6 portions

Chou rouge mijoté aux pommes
Une combinaison classique et réconfortante, qui peut être agrémentée de châtaignes bouillies entières ou de noix de Grenoble rôties.

3 c. à table d’huile de tournesol
1 petit oignon finement émincé
1 c. à table de graines de carvi
1 chou rouge moyen, coupé en quartiers, dont on a enlevé le cœur, tranché finement
2 pommes pelées, en cubes
Sel et poivre frais
Vinaigre de cidre de pommes

Faire chauffer l’huile dans une casserole large. Ajouter l’oignon et le carvi, brasser un coup, puis les laisser cuire pour quelques minutes jusqu’à ce que l’oignon devienne translucide. Ajouter le chou et les pommes et assaisonner d’une c. à thé de sel. Bien couvrir et laisser mijoter très doucement jusqu’à ce que le chou soit délicieusement fondant, ce qui peut prendre jusqu’à une heure. Goûter pour vérifier le sel, assaisonner de poivre et arroser de vinaigre au goût.
Donne de 4 à 6 portions.

(traduit de Vegetarian Cooking for Everyone, Deborah Madison, Broadway Books, p.347)

Chou rouge glacé, vin rouge et cassis
Servir de petites portions de ce chou savoureux pour un repas festif comme l’Action de Grâce.

4 c. à table de beurre
1 chou rouge de bonne taille, en lanières
½ t. d’eau
Sel et poivre frais
4 c. à table de vin rouge
½ t. de confiture de cassis

Faire fondre le beurre dans une grande poêle. Remuer sur un feu moyen jusqu’à ce que le chou ait ramolli. Verser l’eau et couvrir. Baisser le feu et laisser mijoter de 20 à 25 minutes, ou jusqu’à ce que le chou soit tendre mais encore croquant.
Assaisonner de sel et poivre et cuire à feu vif en remuant jusqu’à ce que tout le liquide soit évaporé. Ajouter le vin rouge et la confiture. Continuer à brasser jusqu’à ce que la confiture fonde et glace le chou.
Peut être présenté en 12 petites portions autour d’un rôti ou dans un bol de verre décoratif.
Donne 12 portions d’accompagnement.