Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 25 et 27 septembre

Faut pas se fier à l’été des Indiens,la fin approche!
« Wouhou! On a fini les courges », de s’exclamer Yoana dans une volée d’enthousiasme ( et probablement de soulagement aussi!). Chaque étape des récoltes est marquée par une grande satisfaction. C’est une partie tellement importante du travail! D’autant plus que les nuits de gels approchent, et qu’il importe de mettre les légumes à l’abri. Les courges, par exemple supportent mal le gel, et c’est avec peut-être un petit brin d’inquiétude qu’on voit l’automne avancer et les courges qui sont encore aux champs, et toutes les autres choses à faire en même temps... Le stress des maraîchers, quoi. En tout cas là on rentre dans les échéances données pas Mère Nature, les courges sont cette année encore saines et sauves. On ne sait jamais exactement quand le gel va tomber, mais on en a tout de même une petite idée : c’est souvent autour de la pleine lune, fin-septembre, début-octobre. Pour ce qui est de ce qui reste à récolter, ce sont les patates qui pressent le plus, mais elles ne sont pas aussi vulnérables que les courges. Il y a aussi les choux, les céleri-raves, les poireaux, les topi mais ces cultures sont capables d’en prendre. Ça devrait marcher! – Ça a peut-être l’air un peu bizarre de s’inquiéter du gel avec cet été des Indiens radieux, mais croyez-en notre expérience, la fin approche!

Engrais verts
Une fois qu’un champ est vidé de ses récoltes, on enfouit les plants dans le sol pour faciliter leur bonne décomposition, puis on sème un engrais vert, qui protègera le sol jusqu’à la fin de la saison. Pour un engrais vert de fin de saison, c’est le plus souvent une céréale comme l’avoine ou le seigle qu’on choisit.

Voir d’avance, comme la fourmi
... et en tant que partenaires avisés et d’expérience, vous ne serez pas pris au dépourvu lorsque la bise sera venue, vous non plus! Plusieurs partenaires ont déjà réservé leur part des récoltes pour les paniers d’hiver, et cela fait chaud au coeur d’être si bien soutenus dans notre travail. Bénis soient les partenaires d’ASC, capables de vision à long terme et d’engagement!
Pour celles et ceux qui n’ont pas encore une idée très claire de ce que sont les paniers d’hiver, une description détaillée de l’arrangement figure sur notre site web. Ou parlons-en au point de chute!

Recette de vinaigrette pour kale de Maude-Hélène
Trancher le kale en fines lamelles. Mélanger du vinaigre de cidre de pommes, de la sauce tamari et de l’huile d’olive et le tour est joué.

Potage poireaux et fenouil
2 ou 3 gros poireaux, nettoyés, avec la belle partie des feuilles
1 gousse d’ail émincée
1 petit fenouil, avec les feuilles
3 c. à soupe de beurre ou d’huile d’olive
3 c. à soupe de farine (blé, épeautre ou kamut)
1 c. à thé de sel de mer
1 c. à thé de basilic ou estragon séché
3 t de bouillon de légume ou de poulet
3 t. de lait (lait de soya nature =OK)
ou 2 t. d’eau

Trancher les poireaux et le bulbe de fenouil grossièrement. Faire sauter avec l’ail dans le fond d’un chaudron à soupe dans l’huile ou le beurre pour une quizaine de minutes. Ajouter la farine et le sel.
Ajouter le bouillon et le lait si désiré. Bien délayer et porter à ébullition en étant attentif à ne pas laisser bouillonner. Baisser le feu et laisser mijoter sous couvercle, une dizaine de minutes, ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres. Ajouter le basilic ou l’estragon en fin de cuisson. Passer au mélangeur. Servir froid ou chaud, parsemé de feuilles de fenouil émincées.
Donne 5 à 6 portions.

Projet Écosphère : superbe foire environnementale et de l’habitation saine
29 et 30 septembre (en fin de semaine!)
www.projetecosphere.org