Petites nouvelles des Jardins de Tessa, 22-23-24 août 2017

L’abondance de l’automne commence
Et oui, fin août, de plus en plus de récoltes et paniers de plus en plus volumineux. C’est le moment de l’année où il y a toujours plus de travaux à faire que le temps dont nous disposons. C’est l’abondance qui arrive. En espérant que le beau temps dure quelque temps afin de continuer à faire mûrir tous ces beaux légumes qui ont besoin de chaleur : poivrons, tomates, melons, cantaloups, etc. Septembre arrive à grands pas et nous nous préparons tranquillement pour les grosses récoltes.

Commandes en ligne
Gardez l’œil ouvert dans les prochaines semaines car d’ici une semaine ou deux, nous espérons être en mesure de vous offrir certains légumes en plus grande quantité (tomates italiennes, carottes, betteraves, choux verts, ail, oignons). Les commandes s’effectueront via notre outil web. Nous vous informerons le moment venu.

Décevants les melons et les cantaloups
Dû à une température des plus imprévisibles cet été et surtout au manque de lumière et de chaleur, nos melons d’eau et nos cantaloups n’ont pas produits beaucoup de fruits. Contrairement à l’an passé, où nous avons certainement battu des records de productivité, cette année la récolte est bien maigre. Un second semis est en cours de route et Frédéric affirme qu’il est plus prometteur. Les plants sont beaux et il semble y avoir plus de fruits. Nous allons nous souhaiter soleil et chaleur afin de pouvoir en manger à notre faim un peu plus tard. C’est dans ces situations que nous sommes heureux de cultiver une diversité de légumes car pouvez-vous imaginer si on cultivait juste des melons ? C’est ici que nous apprécions la beauté de l’agriculture soutenue par la communauté. Chaque saison à ses chouchous. Les saisons plus fraîches sont bien appréciées des crucifères, des chénopodiacées, des alliacées tandis que les saisons plus chaudes sont très appréciées des solanacées (tomates, poivrons, aubergines). Pour faire de l’agriculture, il faut être résilient, être dans l’acceptation et offrir de la gratitude à la terre pour ce qu’elle nous donne. Merci Gaïa!

Préparation de la serre pour le mesclun
L’engrais vert de sarrasin qui avait été semé dans la serre à été fauché et enfoui. Le rôle du sarrasin est de faire un couvert afin d’empêcher les mauvaises herbes de pousser et stimuler la biodiversité et l’activité des microorganismes du sol. En le fauchant, nous retournons ces nutriments au sol, ce qui le nourrit.
Une fois le sarrasin bien décomposé, nous pourrons implanter le mesclun et les épinards d’automne. Miam !

Boulettes de carottes
1 oignon jaune épluché et coupé en morceaux
2 petites pommes de terre râpées
2 grosses carottes râpées
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe de poudre tandoori (ou de chili, comme vous préférez !)
2 cuillères à soupe à soupe de fécule de maïs
250g de chapelure
Sel, poivre
Un peu d’huile d’olive

Faites chauffer deux/trois cuillères à soupe d’huile de tournesol dans une poêle et faites-y revenir les oignons en morceaux, les carottes et les pommes de terre râpées et la gousse d’ail à feu doux. Laissez mijoter 5 bonnes minutes en mélangeant de temps en temps. Assaisonnez avec la poudre tandoori, un peu de sel et de poivre et continuer de remuer. Sortez la poêle du feu et ajoutez-y la fécule de maïs, le jus de citron et 100 g de chapelure.
Mélangez bien, passez au mixeur si vous avez envie d’une pâte bien homogène (moi je préfère croquer dans les bouts de légumes) et laissez refroidir une dizaine de minutes. Versez le tout dans un saladier et réservez au frais pendant une bonne demi-heure.
Quand c’est prêt, formez des boules de pâtes et roulez-les dans ce qu’il reste de chapelure pour leur donner un aspect croquant. Si la pâte est trop liquide pour en faire des boulettes, rajoutez un peu de fécule de maïs ou de chapelure. Versez l’équivalent de trois cuillères à soupe d’huile de tournesol dans un wok et faites-y revenir les boulettes 5-10 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Vous pouvez aussi les faire frire dans une friteuse, comme vous le sentez. Allez c’est prêt ! Je vous recommande de servir ça dans des naans, vous m’en direz des nouvelles.

Réf. : http://www.madmoizelle.com

Pour ceux et celles qui ont envie de refaire le plein avant la rentrée scolaire, j’ai découvert un endroit extraordinaire cette fin de semaine : Yoga Salamandre yogasalamandre.com. À essayer!